Projet MABDRIVE : Modélisation et optimisation de la croissance et des conditions de culture de cellules animales en bioréacteurs à fibres creuses

Programme : Recherche Collective (DGO6)

Durée : 24 mois

Résumé:

A ce jour, les anticorps monoclonaux (mAbs) sont énormément utilisés comme outils thérapeutiques et diagnostiques. Le marché des mAbs représente plusieurs dizaines de milliards de dollars et est en constante augmentation, de même que la demande en termes de quantités à produire.
Depuis de nombreuses années, le CER Groupe se spécialise dans l'obtention de mAbs. Pour réaliser des productions de plusieurs grammes, un bioréacteur à fibres creuses est utilisé. Toutefois, l'obtention de rendements élevés n'est pas toujours garantie. En effet, chaque hybridome sécrète ses anticorps à des rendements différents, qui peuvent parfois être très faibles, limitant leur utilisation pour cause de coûts de production trop élevés. De plus, l'optimisation systématique des conditions de culture est économiquement inconcevable, ce qui mène parfois à l'arrêt prématuré du programme d'obtention de mAbs.
Lors de précédentes recherches, le Centre BioSys de l'Université de Mons, avec l'aide de l'Université Libre de Bruxelles, a développé des modèles mathématiques de différentes lignées cellulaires ainsi que des capteurs performants permettant de contrôler la productivité lors de cultures en bioréacteur classique.
Durant les cultures d'hybridomes, beaucoup de paramètres doivent être surveillés. Bien qu'il soit intéressant de comparer les rendements des méthodes en bioréacteur classique et à fibres creuses, il est surtout intéressant d'analyser les possibilités d'améliorer le «monitoring» du bioréacteur à fibres creuses pour en augmenter les performances. Jusqu'à présent, la plupart des innovations en matière de culture cellulaire étaient plutôt axées sur le «design» du bioréacteur. L'amélioration du «monitoring» permettra également d'effectuer une optimisation de la consommation en milieu de culture ce qui diminuera les coûts de production.
Les délivrables principaux seront, dès lors, de nouveaux outils de monitoring et modèles mathématiques adaptés aux lignées cellulaires utilisées par le CER Groupe qui pourra ensuite offrir ses services aux différents acteurs concernés en Wallonie.

Coordinateur : Olivier Dervaux, CER Group http://www.cergroupe.be/

Partenaires scientifiques :

  • Laurent Dewasme, Service d’Automatique, UMONS | +32 65 37 41 35 | This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
  • Anne-Lise Hantson, Service de Génie des Procédés Chimique et Biochimique, UMONS | +32 37 44 19 | This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

Financement : 410.556 €